Rentrée 2018 : candidatez en ligne en 5 minutes !  Je candidate en ligne !

Portrait de Maud : UX & UI Designer en startup et future diplômée

Maud Miguet s'apprête à être diplomée dans quelques mois. Aujourd'hui UX & UI Designer dans une start-up, elle revient sur son parcours d'études à La Web School !

Dis-nous en un peu plus sur ton parcours, d'hier à aujourd'hui ? :)

Après le bac j'étais partagée entre une école de design et une école d'informatique. J'ai préféré commencer par l'informatique en me disant que le design serait plus facile à garder en hobbie. J'ai donc fait 3 ans de programmation à Epitech mais je ne voulais pas devenir développeuse.

 

À l’époque, nous n’entendions pas beaucoup parler de design d'interface. Je ne savais pas trop où me diriger... J'ai donc fait un break à Londres où on m'a parlé d'UX design.
J'avais un nouveau domaine à explorer et une nouvelle motivation.

maud miguet

Lors de mes recherches, j'ai trouvé La Web School qui correspondait exactement à ce que je cherchais. Une possibilité de faire une majeure design en interface, être avec d'autres personnes en reconversion et avoir des compléments intéressants en technologie pour satisfaire ma curiosité dans ce domaine, sans être programmeuse.

 

Aujourd’hui, je suis UX & UI designer dans une startup, Foodvisor, qui fait du deep learning pour reconnaitre des aliments (shazam for food) afin d’aider à une alimentation saine quotidienne.

 

 

Que fais-tu chez Foodvisor ?

 

Je suis arrivée pour refaire l’interface mobile de l’application, j’ai donc repris l’UX (User Experience) et l’UI (User Interface) de ce projet. Étant la seule designer dans cette petite équipe, j’ai aussi repris l’identité visuelle de la marque et je continue à travailler dessus. 

 

Aujourd’hui, nous itérons sur les fonctionnalités de l’application. Nous mettons en place des process et j’essaie d’inclure le design au coeur de chaque étape.

 

J’illustre et anime aussi des « Guakka », la mascotte que j’ai créée pour foodvisor, un petit avocat qui accompagne l’utilisateur pour l’aider à manger sain.

 

 

En quoi ton cursus à La Web School  t'a été utile dans tes missions ?

 

Je suis d’abord monté en compétence en production, ce que je cherchais à faire. En parallèle, j’ai acquis d’autres connaissances en gestion de projet, marketing et tendances technologiques. Cela me permet de produire efficacement en entreprise mais aussi de participer aux réflexions de processus internes et mieux connaître le marché dans lequel nous nous trouvons.

 

 

Ton plus beau souvenir à La Web School ?

 

La fête de fin de deuxième année. Nous n’étions que 2 promotions à l’époque et nous avons commencé à créer des liens forts à ce moment là, que ce soit avec le staff ou entre étudiants. C’est plutôt cool que ça continue avec les soirées de fin d’année à l’AntiCafé !

 

Autre super souvenir, mon semestre en Australie à Melbourne :)

 

wsf light painting

 

 

Ton plus grand rêve ?

 

Créer et utiliser les avancées technologiques pour sauver l’environnement et vivre dans un monde plus tolérant.

 

 

On dit que La Web School est unique. Pourquoi ?

 

Il y a un vrai esprit de famille, de l’entraide, de la bienveillance entre les étudiants ainsi que de la part de l’administration. Une autre différence sont les intervenants qui nous viennent du monde du travail, et avec qui nous créons des liens forts. Ils deviennent nos mentors tout au long du cursus et en dehors.

Découvrez l'école de Maud : La Web School Factory !
Une brochure pour tout comprendre sur cette école des métiers du web d'un genre nouveau
Téléchargez la brochure